Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Club de Protection de l'Environnement

CPE Le Crès

L' Ara à gorge bleue

L'ara à gorge bleue

 

L'ara à gorge bleue, ou ara canindé, est une espèce d'oiseau en danger critique d'extinction. Elle est endémique du nord de la Bolivie. D'après les dernières estimations, il existerait environ 350 individus à l'état sauvage.

 

Nom scientifique : Ara Glaucogularis

Localisation : nord de la Bolivie

Famille : Psittacidae

Statut de conservation : danger critique d'extinction (UICN)

Alimentation : noix motacú, plantes, fleurs, graines...

Taille/ poids : 85 cm / entre 600 g et 800g

 

A quoi ressemble-t-il, quel est son caractère ? 

 

L'ara canindé a un plumage de couleur bleu et jaune. Toute la partie supérieure de son corps (dos, tête, dessus des ailes, queue...) est bleue tandis que son ventre et le dessous des ailes sont jaunes. 

Cet ara se différencie des autres grâce à sa tache bleue sur sa gorge, d'où son nom.

Il est doté d'un bec crochu ce qui lui permet de cassé les noix qu'il mange. Ses yeux sont entourés d'un peau blanche parsemée de traits bleus.

L'ara à gorge bleue vit souvent en couple ou en petit groupe. C'est un animal très intelligent mais que l'on connaît peu.

 

Pourquoi est-il menacé ?

 

Plus d'un tiers des perroquets et aras sont menacés dans le monde. L' ara à gorge bleue fait partie des espèces les plus menacées de perroquets et aras. En effet, il ne reste plus que 350 individus à l'état sauvage. Voici quelques raisons pour lesquelles l'espèce diminue :

 

Utilisé comme animal de compagnie 

La beauté et la rareté du ara à gorge bleue ont poussé beaucoup de braconniers à s'intéresser à lui. L'exportation du ara canindé depuis la Bolivie vers un autre pays est illégale. Pourtant, dans les années 1980, plus de 1 200 aras à gorge bleue aurait été capturés dans la nature puis exportés ailleurs dans le monde pour être vendu comme animal de compagnie. 

La chasse

L'ara canindé est parfois chassé par les peuples indigènes. Ces peuples utilisent le plumage de ces derniers pour en faire des coiffes. Heureusement, la fondation espagnole Loro Parque sensibilise la population locale pour protéger l'espèce et utiliser des plumes artificielles pour les coiffes.

La forte mortalité des petits

Les aras à gorge bleue ont souvent du mal à élever leurs petits jusqu'à qu'ils aient atteint leur maturité. Cela est parfois causé par des maladies au moment de l'incubation. Voici une autre cause: les prédateurs peuvent s'emparer des oeufs, abandonnés ou non. Ce phénomène est fréquent, c'est pour cela qu'il faudrait protéger les nids. Les inondations et intempéries peuvent elles aussi faire beaucoup de dégâts. 

 

Quelles sont les solutions pour protéger l'espèce ? 

 

L’espèce a frôlé l’extinction, ce qui a poussé des associations à lutter pour sa préservation dans la nature. L’organisation World Parrot Trust s’est donnée pour mission de protéger les perroquets les plus menacés au monde. Elle pilote plusieurs programmes de conservation dans le monde et aide à la préservation de 66 espèces réparties dans 42 pays. La protection du ara à gorge bleue fait partie de ses priorités depuis 2002.

L’organisme est rejoint dès 2003 par l’association de protection des oiseaux de Bolivie, Armonía, et la fondation espagnole Parque Loro pour mettre en place un plan d’action visant son rétablissement dans la nature.

Un travail avec les propriétaires de terres où vivent certains aras à gorge bleue a notamment été engagé. Des accords ont par exemple été conclus pour mettre en place des dispositifs empêchant l’accès aux éventuels braconniers. Beaucoup ont également accepté que l’on plante des arbres fournissant de la nourriture au ara à gorge bleue et une campagne pour développer des nichoirs dans ces zones a débuté en 2004. La protection des nids est également indispensable pour assurer le renouvellement des populations. Les intempéries peuvent détruirent ces nids et noyées les petits. La World Parrot Trust a ainsi recensé tous les nids dont les configurations pouvaient entraîner une telle catastrophe et créé des trous pour drainer le surplus d’eau ou, dans certains cas, des toits afin de protéger les oiseaux.  Grâce à ces différentes mesures, le nombre de petits aras est aujourd’hui en hausse.

 

Conclusion : l'ara à gorge bleue, ou ara canindé, est une espèce peu connu en danger critique d'extinction. Cette espèce est endémique du nord de la Bolivie. Elle vit souvent en couple ou en petit groupe et est très menacée à cause de la chasse, de la forte mortalité des petits et du commerce comme animal de compagnie. 

Il est important de la protéger tout comme beaucoup d'autres espèces d'oiseaux.

L' Ara à gorge bleue

Référence :

Texte sur les solutions pour protéger l'espèce : https://www.especes-menacees.fr/ara-a-gorge-bleue-ara-glaucogularis/   ou allez sur le site especes-menacees.fr 

L' Ara à gorge bleue
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Superbe oiseau !
Répondre
A
Les articles sont juste passionnants !
Très intéressant et instructif.
Bravo continuez comme ça !
Répondre